Stérilisation à la vapeur d'eau

La stérilisation à la vapeur d’eau :

Ce procédé de stérilisation, le plus courant, est recommandé par la pharmacopée en tant que méthode de base de stérilisation  à destination des établissements de soins, laboratoires, industries pharmaceutiques ou du dispositif médical.

L’agent stérilisant est constitué par de la vapeur d’eau saturée à une température de 121 à 134°C, mise en œuvre dans un récipient sous pression (autoclave). La vapeur d’eau présente un certain nombre d’avantages qui justifient ce choix :

  • C’est un fluide caloporteur très puissant, permettant de réchauffer les charges à stériliser très rapidement, avec une grande homogénéité des températures.
  • Le contrôle du couple Pression/température (tables de Regnault) permet une régulation et un suivi très précis des paramètres du traitement.
  • Il n’y a aucun résidu, ni dans le produit stérile, ni dans les rejets, ce procédé est donc très écologique.

Les applications type sont les suivantes :

  • « Leak-test »
  • Test de pénétration de vapeur (Cycle Bowie-Dick).
  • Cycle solide avec vide de rinçage final à 121°C ou 134°C (cycles « prions » ou ATNC »).
  • Cycles liquides avec refroidissements naturels ou accéléré, isobare avec contre-pression d’air comprimé stérile.
  • Cycles avec stérilisation et/ou refroidissement par aspersion d’eau.
  • Cycles en mélanges air + vapeur en autoclaves ventilés dans le cas de stérilisation d’objets fragiles ou déformables : poches de liquides, cupules remplies serties, seringues pré-remplies et… 

BIO-STERIL dispose d’un autoclave ventilé, « multi fonctions », de capacité totale : 1000 litres permettant de réaliser la totalité des cycles possibles avec paramètres variables.

Un enregistrement «  papier » associé à une supervision et stockage des données par ordinateur permet de garantir une traçabilité optimale.